Depuis quelques temps je vois beaucoup de tableaux d’inspiration sur internet, sur pinterest ou sur des blogs. Alors ayant retrouvé en triant un tableau aimanté que je n’utilisais pas – mais que je n’avais pas envie de jeter, évidemment –  j’ai fini par essayer et je dois dire que je suis convaincue !

Alors déjà, un tableau d’inspiration, autrement appelé tableau de visualisation ou encore de vision, qu’est-ce que c’est ? C’est un ensemble d’images, de photos, de mots, de citations, et même d’objets – des chutes de tissus par exemple – collés sur un support. L’idée est de représenter qui l’on est ou qui l’on veut être, nos envies, nos rêves, nos projets d’avenir. En le regardant régulièrement, on est amené à positiver et à croire en nos rêves, ce qui est évidemment le premier pas pour les réaliser. Il permet aussi de nourrir sa créativité, en remotivant lorsque l’on n’est plus vraiment inspiré…

J’utilise beaucoup pinterest pour me donner des idées de choses à faire mais je ne ressens pas vraiment le côté organisé d’un tableau d’inspiration avec les tableaux pinterest. Au contraire, j’ai encore plus le sentiment de chaos due à l ‘infinité de ce qu’il est possible de faire, et de la rapidité avec laquelle on épingle. Pour cette raison j’avais plutôt envie de me faire un tableau physique.

Le principe est simple, il suffit de découper – ou déchirer – ce qui nous plaît, sans trop réfléchir, dans des magazines, journaux, cartes postales ou des photos ou des textes imprimés. On compile tout, sans se poser de question, sans juger ses choix, sans les analyser. Ensuite on positionne tout ça devant soi et on commence à positionner les petits bouts de papier sur le support. On peut le faire progressivement, en mettant de côté ce qui nous plaît. De mon côté j’ai préféré consacrer un temps à sa réalisation, je préfère souvent être à fond dans une activité.

Alors ça m’a pris plus de temps que prévu, parce qu’évidemment je suis tombée dans le piège de la redécouverte de mes vieux magazines, et j’ai donc relu des articles dont je ne me souvenais plus. J’adore feuilleter des magazines, j’aime le contact avec le papier, et si au début je n’osais pas trop découper ou déchirer, au bout d’un moment j’ai été prise au jeu et je ne me demandais plus ce qu’il y avait de l’autre côté de la page, « est-ce que vraiment je le prends ou pas ? ». Finalement après ça me paraissait évident, il y a vraiment des éléments qui procurent plus d’émotions positives que les autres. Je prenais uniquement des images sur les premiers magazines, du coup j’ai tout refeuilleté une seconde fois en regardant plutôt les titres.

C’est un exercice qui demande du lâcher-prise, de laisser parler son cœur, et de la créativité. Le processus déjà est vraiment agréable, j’étais à la fois concentrée et détendue. Et une fois le tableau réalisé, j’ai ressenti de la satisfaction. Quand je le regarde je me dis que c’est vraiment moi, ça me ressemble beaucoup et ça me fait du bien de le regarder. Pour le moment je l’ai placé dans le bureau, comme ça je le vois en quittant la maison, et ça me motive pour la journée. Un dernier élément à noter est qu’un tableau de visualisation est « working progress ». On peut toujours le modifier, ajouter des éléments, l’embellir, en fonction de son état d’esprit du moment et des changements qui s’opèrent.

Selon le principe de l’attraction, réaliser son tableau de vision permet de changer son énergie et du coup d’attirer à soi la réalisation de ses objectifs. Bon, je ne crois pas que ce soit un outil magique mais ça peut m’aider à me donner les moyens de suivre mes rêves. Autant il est nécessaire que la réalisation soit spontanée,  autant je pense qu’il peut être intéressant de maintenant m’interroger sur mes envies et mes objectifs à la vue de ce tableau et de planifier mes rêves… À suivre donc !

tableau-inspiration_chatpoussin